une peau, des pots, de près
Traits, taches, plis. Les marques sur notre peau, témoins du passage du temps, sont autant de mots qui racontent nos histoires. Celles-ci sont parfois cachées, couvertes par le vêtement, mais celles du visage et des mains sont constamment mises à nu. Malgré leur permanente visibilité, ce sont celles-ci que nous avons choisi de magnifier. Agrandissons-les, voyons-les sous l’effet d’une lentille macro. Elles deviennent des lacs, des rivières, des cartes d’un territoire, le nôtre. Brodées d’un circuit de perles, installées non pas face au miroir, mais dans son prolongement, nous voilà dénudées.
Ce projet a réalisé dans le cadre d'une résidence de co-création 3/3 au centre d'artistes ZOCALO  (Longueuil, Québec) en collaboration avec les artistes Micheline Bertrand et Carole Fisette.