écouter le champ des racines
De mi-mai au 1er octobre 2016, le carré Isidore Hurteau du centre culturel Jacques Ferron de Longueuil accueillait l’installation visuelle et sonore « Écouter le champ des racines » dont le but était de réfléchir sur la transmission intergénérationnelle des récits des racines.
Elle comprenait trois composantes : les plants de pommes de terre, les entrevues enregistrées auprès des passants et des bancs de jardin. Vingt-quatre sacs en géotextile ont été placés de chaque côté de l’allée qui mène vers le bâtiment du centre culturel, pour souligner l’idée principale de l’installation : transmission comme traversée. À la périphérie du champ, trois bornes d’écoute sont posées pour diffuser des entrevues des personnes décrivant leur compréhension de « racines » et des façons de les transmettre aux générations suivantes. Des bancs de jardin ont été placés autour des bornes d’écoute. Une intervention en peinture sur les bancs avec des couleurs vives correspondant aux variétés des pommes de terre plantées (jaune, orange, rouge et bleue) représentait l’espace d’écoute et de transmission du récit d’un espace à un autre.
Plusieurs activités impliquant des citoyens ont eu lieu tout au long du projet : la plantation des tubercules, soirée de contes, la récolte lors des Journées de la culture. Sa réalisation a été rendue possible grâce à la participation et au soutien financier de la ville de Longueuil.