au pas des lignes, au pas des pas
Co-réalisation avec Laura Gonçalves
Dans la vidéo on explore la transformation d’un espace naturel immaculé en un espace virtuel et abstrait. La vidéo commence par l’image d’une page blanche symbolisant un environnement naturel envahi par la neige, sans aucune trace de présence humaine. 
Petit à petit, la page, l’espace se transforme en page pliée dont le quadrillage porte plusieurs significations. Tout d’abord il représente une appropriation par l’homme de cet espace qui le morcelle de façon scientifique et réfléchie afin d’y trouver ses repères. Il apprivoise le paysage jusqu’à lors solitaire, vide, inexploité. Le pliage incarne par ailleurs l’urbanité à l’instar des structures, des rues, des immeubles et des fenêtres. Enfin, il évoque l’exil comme en témoignent les plis des vêtements, des lettres et des souvenirs emportés d’ailleurs. 
Cette feuille blanche déjà investie par le pliage, se transforme progressivement en tout autre espace où des lignes et des carrés en mouvement font écho à l’esthétique des images pixélisées. Ainsi, la vidéo montre comment au moment, où les espaces naturels sont envahis, s’opère un passage d’un monde réel vers un monde virtuel envahi par des signes abstraits, qui nous évadent dans les réalités artificielles effaçant le temps de la nature.